Les Substrats Japonais

Akadama :

akadama

L'akadama est issu du japonais aka (赤) qui signifie rouge et tama (玉) qui signifie balle. Ce substrat est une argile japonaise d'origine volcanique. Il faut toujours choisir l'akadama avec des grains durs et de bonne qualité sinon il a tendance à se déliter très rapidement. Il est important également de bien le tamiser et laver avant emploi pour éliminer les particules de poussières.
Ses principales caractéristiques sont :
- Un PH de 6.8, donc un PH assez neutre.
- Un substrat neutre qui ne contient pas d'élément organique.
- Une couleur de grain qui change en fonction de l'humidité (substrat sec : couleur clair ; substrat humide : couleur foncé). Cela est une bonne indication pour savoir à quel moment arroser.
- Permet un bon drainage, l'akadame laisse bien passer l'eau et l'air pour un meilleur développement racinaire.

Kanuma :

kanuma

Terre argileuse d'origine japonaise, plus précisément de la région de Kanuma. Ce substrat est extrait, séché puis concassé pour obtenir différent diamètre de granulométrie. Comme l'akadama, la kanuma assure un bon drainage et une bonne rétention en eau. La différence se joue principalement sur le fait que le PH de la kanuma est d'environ 5.5, ce qui veut dire que c'est un substrat acide. La kanuma, conviendra bien par exemple aux satsukis.

Kiryu zuna :

kiryuzuna

Sable de rivière grossier et poreux d'origine japonaise légèrement acide avec un fort pouvoir de rétention en eau. Ce substrat convient très bien en mélange pour les pins et genévrier. Il peut également être utilisé en couche de drainage au fond des pots.

Ketoh :

Argile naturelle noire et collante importée du Japon. Elle permet de créer des forêts et des plantations sur roches. Elle s'applique sur les bords du support et par sa capacité collante, elle retient le substrat lors des arrosages. Mélangé à de la sphaigne et de l'akadama, elle sert à la fabrication de kokedama.